Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi Brynden Trawick Womens Jersey

La réincarnation

Quand l'esprit humain ne peut saisir une chose, il la qualifie de magie ou d'hérésie. Il suffit parfois d'un peu de patience, d'écoute et d'observation pour comprendre bien des mystères.

Mamoun Moubarak Dribi

Si j'ai souhaité parler de la réincarnation, c'est pour l'énoncer sous un angle nouveau. Je tiens à préciser que je respecte infiniment la foi d’autrui : la réincarnation chez certains obéit à un système de règles et de conduites hautement élaborées et mettant en jeu la transmission de valeurs nobles, en liaison avec le sacré.

Prisme et couleurs célestes...

Le présent article traite de l'aspect psychologique de la réincarnation en tant que processus d'abandon par l’individu de sa volonté propre.

Habitué aux maladies psychiques et mentales, je combats farouchement tout ce qui peut inhiber l'initiative et l'autonomie de l'esprit humain.

Beaucoup de gens vivent et décrivent la réincarnation, comme une pénétration du corps d'une personne vivante par l'esprit d'un défunt. Vous verrez alors, cette personne parler et se comporter de la même manière que la personne décédée !

Ce que j’apprécie le plus chez l'être humain, c'est le libre arbitre : cette capacité que nous avons à choisir, à désirer et à aimer librement. Rien ne peut nous obliger à nous soumettre éternellement et à accepter un fait accompli, sauf si nous l’avons vraiment choisi. Malheureusement cette belle faculté peut s’altérer. Ce qui l'affecterait le plus : c'est la peur et l'ignorance.

Je pense, pour ma part, qu'il est réductible pour la liberté humaine de croire que quelqu'un ou quelque chose peut se mettre en nous. La vie n'accepte pas la répétition. Rien n'est pareil. Vous ne ressemblez aucunement à vos parents, et pas plus que vos enfants à vous. Si nous ressemblons par certains traits à nos géniteurs, il n'en est rien au niveau de l'esprit.

Qu'en est-il de la réincarnation alors?

C'est ce que je vais essayer de circonscrire dans cet article.
Pour ce faire, j’introduirai une nuance dans mon emploi du mot Esprit.

Si dans la tradition judéo-chrétienne les mots esprit et âme renvoient tous deux indifféremment à l'Âme, je considère, pour ma part, que le mot Esprit renvoie, lui, à quelque chose de mystérieux en l'être humain, je dis bien quelque chose.

Tandis que le mot Âme renvoie à une dimension mystérieuse en l'être.

Le mot Psychique, quant à lui, renvoie selon moi, à une entité tout aussi mystérieuse. Si Freud a désigné le psychique sous le nom d'inconscient, c'est pour signifier que c'est le lieu des refoulements et des pulsions primaires, ces pulsions qu'il localise et désigne sous l'appellation : le ça. Ainsi Freud désigne par inconscient ce qui échappe au conscient : le moi.

Lorsque je dis que l'âme est une dimension j'entends par là, qu'elle n'a d'existence conceptuelle que dans la dimension de la foi.

Quand je dis que le psychique est une entité, j'entends par là qu'il est doué d'intelligence et de volonté

De quoi est-il question dans la réincarnation?

Je disais donc, que le mot esprit renvoyait à quelque chose en chacun de nous. Un quelque chose que je perçois personnellement comme une couleur.

L'esprit pour moi est l'effet du discours quand il est incarné. J'entends par incarné "dans la chair " : " in carne

L'Esprit est donc, selon moi, un produit de votre discours quand il est incarné et chargé d'affect.

Cette coloration fonctionnant comme un halo qui, s’il est chargé d'affects puissants (de l'amour ou de la haine portés à leur paroxysme), va mettre en liaison la chaîne solidaire des signifiants ayant constitué votre discours.

Toute personne souffrante de carence affective et se trouvant en relation ou à proximité d'une autre personne ayant développé un halo dans son discours, c.à.d. ayant atteint le stade de développer un Esprit (c'est cela avoir de l'esprit dans la dimension psychique) va se trouver happée par ce halo. S’agirait-il ici par hasard de réincarnation? Ne serait-ce pas là plutôt et tout simplement d’une nouvelle tentative d'incarnation?

Tous les thérapeutes connaissent l'effet du discours et la portée de la parole. Combien de fois dans une séance de suivi familial, j'ai entendu des enfants parler exactement comme leurs parents. C'est une chose naturelle lorsqu’on est enfant, mais est-ce normal quand on devient adulte ?

S'il y a une liberté à chérir c'est celle de la pensée, n'est ce pas ? Mais cette liberté ne vient-elle pas des mots que nous utilisons pour créer des concepts qui sont le fondement de toute pensée ? Celui qui prétend être libre, n’est-ce pas celui qui a pu faire, dans son discours, la part de ce qui est hérité et de ce qui est acquis, pour opérer un choix et maintenir le libre arbitre ? Faire la part de quoi ? Des mots...

Qu'en est-il de la réincarnation maintenant à partir de ce point de vue là ?

Il s’agirait en fait de la captation par le prisme de mon être, d'un ou de plusieurs halos colorés émanant d'un ou de plusieurs esprits. Rappelons encore que par Esprit j'entends un ensemble composé de signifiants liés et chargés d'un très gros affect.

L'échec de l'incarnation, appelle la réincarnation...

J'ai eu souvent affaire à des personnes qui se disent possédées par des esprits. Cela me fait sourire, car beaucoup de personnes (quand ce n'est pas la grande majorité) croient qu'il s'agit de démons ou d'incube et succube. En fait ils oublient du même coup, dans leur peur, de faire face à leur psychique qui constitue leur boite noire, lieu de mensonges et d’ illusions...et préfèrent se réfugier ainsi, derrière l'idée qu'elles ont affaire à un maléfice, ou à une force surnaturelle qui les terrassent.

Mais qu'en est-il vraiment dans ces cas là ?

N’oublions pas, non plus, que le fait de se dire : « Je suis possédé » permet d'avoir un MATASA unique. Cela signifie : « Je suis spéciale, je ne suis pas comme tous les autres, moi je suis en liaison avec le paranormal... ». Que croyez-vous donc que cela comporte comme structure ? Eh bien, c’est celle de la paranoïa.

Rappelez vous lorsque je vous disais que la paranoïa avait une fonction positive, celle de permettre à votre esprit de se réaliser en tant qu'occurrence unique et différenciée des autres. Seulement pour que l'esprit puisse se réaliser en tant qu'occurrence unique, il doit innover et créer dans le domaine de l'esprit. : Sciences, Arts, Littérature etc. Mais l'innovation n'est pas l’apanage de tout le monde, car elle implique la nouveauté, la simplicité, la beauté, l'utilité et la reconnaissance.

Le fait de se dire possédé raccourcit ce travail laborieux qu'est l'innovation. En effet vu la puissance de la structure paranoïaque qui tenaille l'esprit et le pousse à être différent, vu le manque de patience et d'endurance qu'ont la plupart des gens, vu l'arrogance des ambitions qui sont bien au delà des vrais potentiels, le psychique va s'ingénier à détourner l'échec en sa faveur. En effet s'avouer vaincu est inconcevable pour certains. Alors vous entendrez : « Ce n'est pas moi, ça s'est fait en moi, si j’avais été en possession de mes moyens je n'en serais pas là... »

Exit la responsabilité.

Exit le libre arbitre.

D'où vient l'échec de l'incarnation?

C'est le discours qui permet d'incarner les valeurs : il véhicule les principes qui deviennent des vérités. S'il vous est facile de vous fondre dans la masse, en copiant les autres pour être leur semblable et avoir la paix dans la société, votre psychique, lui, se moque éperdument de votre conformisme : les processus de renouvellement interne qui le travaillent, peuvent vous déchiqueter si vous ne répondez pas favorablement au fait d'être Un Nouveau.

L'incarnation réussie c'est quand ce que vous dites de vous, se reflète sur vous et que les autres le reconnaissent en tant que tel.

L'incarnation qui échoue c'est quand ce que vous énoncez comme étant Vous, ne corrobore pas, ce que vous êtes réellement : Vous vous dites droit, mais vous pratiquez la médisance ! Vous vous dites bon et généreux, mais vous assignez par exemple, un tiers au tribunal, au risque de l’envoyer en prison, pour peu qu’il n’ait pas eu les moyens de vous rembourser !

S'il y a possession, c'est celle du discours.

Il y a en effet deux discours qui opèrent en nous : celui énoncé par notre psychique (désigné en psychanalyse par discours latent) et celui énoncé par notre cerveau (désigné en psychanalyse par discours manifeste).

A votre avis lequel des deux aura le dessus ? Le discours manifeste ou le discours latent ?

Freud disait cette magnifique phrase : « Le moi n'est pas maître dans sa propre demeure ».

L'acte de transmettre devient dans la réincarnation un acte qui envahit.

L'esprit est quelque chose de puissant, il nous oblige à endosser la fonction suprême : celle qui consiste à transmettre avant de mourir.

Où est la maturité dans tout cela?

Le fait de se dire Femme ou Homme, signifie être affirmé et ouvert. Or seule la connaissance et les savoirs permettent de l'être. La beauté de la vie n'a d'égale que si nous parvenons à la vivre dans un cheminement neuf, qui nous la fasse découvrir autrement, avec de nouvelles senteurs, de nouvelles rencontres, et de nouvelles histoires à raconter aux autres.

Conter son histoire, c'est en fait donner l’envol à la première hirondelle qui annonce l'arrivée du printemps : celui de votre esprit.

 Fred Biletnikoff Authentic Jersey
Vous êtes ici : Home Blog Psychanalyse La réincarnation