Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi Brynden Trawick Womens Jersey

L'amour et la sexualité

Quand on sait que les marocains et les arabes en général consomment des grosses quantités de viagra, c'est à se demander si la sexualité rendrait les gens plus heureux et plus intelligents ? Si s'était le cas, nos chères contrées arabes devraient être florissantes en arts et en créations intellectuelles de toutes sortes. Il y en a (de la création) quelque peu, par ci et par là. Mais nous avons beaucoup de mal à créer des mouvements complets d’entraînements.

L'amour et la sexualité

Pour ma part cela provient de notre incapacité à travailler ensemble, et de nos tempérament à rivaliser rapidement les uns avec les autres... Enfin, un jour viendra que j'espère proche où nous pourrons espérer transcender ces états d'esprits négatifs, pour des actions plus participatives les uns avec les autres. Je disais donc, que les ventes de certains médicaments (d'après les informations publiées dans les médias et les sites internet) que le viagra est en tête des ventes un peu partout dans les pays arabes, et notamment au Maroc. La question qui m'interpelle, c'est pourquoi ? Est ce du fait que nos hommes ne soient plus capable de vivre une sexualité comme étant une expression d'amour avec leurs femmes ? Quand je dis une expression d'amour, j'entends un acte qui naît dans la spontanéité et la joie de la vie de tout les jours... Or quand on utilise un produit dopant comme le viagra pour pratiquer une sexualité régulière, sans que cela ne soit lié bien évidemment à des problèmes de santé, ou à des troubles érectiles sous suivi médicale. C'est qu'il y a là un fait psychique ? De quoi est il question alors ?

Pour ceux et celles qui connaissent un peu mon parcours modeste dans les domaines vastes et complexes de la pensée liée aux sciences du comportement et aux travaux des grands humanistes ayant défriché la planète psyché. Ceux et celles là savent et connaissent mes opinions sur l'amour et le désir : l'un est une destination, c'est une œuvre qui attend réalisation. Tandis que l'autre est une énergie d'attraction qui attise les volontés et qui enflamme les passions pour servir d'entrain aux réalisations. Ainsi donc, il y a pour ma part deux catégories de personnes. Les impulsifs et les pensifs (je ne veux pas écrire penseurs, c'est une denrée très rare celle ça... autant ne pas trop rêver). Donc les impulsifs vivent une relation d'amour comme une bataille à gagner, c'est comme s'ils étaient dans un duel perpétuel. En fait quand vous m'entendez dire ou écrire une relation d'amour, comprenez s'il vous plais que c'est une relation qui tend à devenir une relation d'amour. Puisque l'amour n'existe pas en tant que tel ?! Mais qu'il est (l'amour bien sur) une réalisation, une œuvre. Ainsi, pour ma part quand quelqu'un dit : « je t'aime » cela signifie (dans mon monde des pensifs) qu'il cherche à réaliser dans un futur proche (il peut toujours rêver!!) une relation d'amour. Mais en fait c'est quoi une relation d'amour ? Est ce que c'est une relation de jouissance sexuelle et culinaire ? Si c'est le cas. Pourquoi alors beaucoup de couples ne durent pas toujours malgré cela ?? Certains vont dire, qu'une relation d'amour est une histoire de passion et de rêves, que l'un et l'autre s’entraînent mutuellement et réciproquement dans une suite d'aventures et d'actions surprenantes et enivrantes ? L'expérience nous apprend que la flamme qui les attise finit par devenir un jour moins incandescente (c'est cela le désir, il lui faut toujours et encore de l'apport en énergie : alcool, drogue, viagra, aileron de requin pour les crétins, et phallus de tigre pour les abrutis, quand ce n'est pas la corne du rhinocéros ou toute autre bizarrerie qui puisse épargner à l'homme d'avoir une épée molle) et qu'une fois la fougue apaisé c'est l'ennui souvent assuré, c'est alors la porte ouverte aux relations extra conjugale et c'est la destruction assurée du couple.

Vous êtes ici : Home Blog Psychanalyse L'amour et la sexualité