Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi

La structure organisationnelle et obsessionnelle

C'est à partir de là que nous allons initier l'enfant à l'organisation (je dis bien initier et non pas aliéner...) cela devra se faire dans une dynamique de plaisir et de patience. Ainsi si vous voulez que votre enfant respecte les temps de présence des adultes, il vous faudra toujours lui consacrer un peu de temps en premier. N'oubliez jamais qu'un enfant à droit à faire du bruit... c'est sa manière d'exprimer la joie. Souvenez vous que c'est à cause du désir puissant qui l'anime, celui d'être parmi vous, de partager votre vie pour en écrire une nouvelle partie. Hélas, notre acharnement à faire vite les choses, à vouloir atteindre bien trop vite la perfection, nous pousse malgré nous à les plier à des contraintes bien trop rudes. Se tenir à table, bien s’asseoir, faire silence quand on regarde un film, jouer sans faire de bruit, ne pas sauter sur leur lit de chambre... jusqu'à ce qu'ils perdent le sens véritable de l'ordre. L'organisation de la vie à la maison ne doit devenir une discipline obsessionnelle : « ranger les fourchettes ensemble, les petites cuillères à part et les grandes ailleurs, aligner les petites chaussures, mettre les pyjamas en rentrant de l'école... ». l'essence véritable d'ordonner les choses de la vie passe surtout par la dimension de donner du sens à l'espace et au temps. Une maison, c'est plusieurs espaces dont certains sont communs et d'autres privés. Il y a là une sorte de conjugaison entre la possession de deux entités : l'une propre à chacun, et l'autre que l'on partage ensemble. Ainsi quand on affecte une chambre à un enfant, et que ce dernier laisse traîner ses jouets par terre, c'est sa manière à lui de revendiquer la propriété de son espace. Mais bien souvent dans notre excès de zèle et d'obsessionnel surtout, les parents trouvent que la chambre de leur enfant fait désordre avec le reste de la maison. Et se précipite à la ranger en son absence. Sans le savoir, ils viennent de briser sa relation à l’appropriation et à l'inscription du stade du MATASA (Ma chambre, Ta chambre, Sa chambre) et si ce stade vient à rater chez l'enfant, cela va déclencher une suite de réaction envahissante de sa part : il va alors envahir tout les autres espaces. Imaginez qu'une femme ne puisse pas posséder le lien avec son époux et vis versa, qu'elle ne puisse pas vivre véritablement l'expression : « c'est mon mari... ». le rapport à la possession doit s'établir chez l'enfant en premier lieu, et ensuite on devra travailler avec lui pour en atténuer l'effet. Car une possession trop absolue est néfaste, il faut en effet tout partager à la maison, mais dans un rapport de consentement mutuel. C'est cela la relation d'amour. Vous percevez certainement la nuance qu'il y a entre le désir et l'amour : le premier est possessif et enflammé est c'est tout à fait normale, là ou le second est généreux et patient. Donner du sens à chaque chose, et laisser s'inscrire et se dérouler chaque étape de l'enfance c'est cela la structuration. Pour advenir à son niveau, la famille doit s'orienter vers les grands axiomes de la vie que sont l'intelligence, la finesse, la puissance et la liberté. Allez y essayer pour voir, vous verrez que c'est une démarche qui exige de nous que l'on soit vrai en soi. Que la parole soit véritable et que le ratage soit accepté comme une composante naturelle de la réussite. Un enfant est si facile à dompter comme une bête de cirque mais c'est si rabaissant pour la puissante et la beauté de son génie et cela bride l'émancipation de son esprit.

Vous êtes ici : Home Blog Psychanalyse La structure organisationnelle et obsessionnelle