Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi Brynden Trawick Womens Jersey

Être singulier, oui mais quel risque...

Le figuier étrangleur dans sa course à la lumière, enveloppe un arbre hôte de ses racines aériennes et l'étrangle petit à petit jusqu'à l'étouffer complètement, pour en définitive prendre sa place...
Être singulier, oui mais quel risque...

La singularité est une quête qui doit nous mener vers le renouvellement dans une démarche empreinte d'amour et de continuation de ce qui a était. Quand j'ai parlé dans le précédent article de l'initiation selon le modèle des compagnons, c'est de cela dont il s'agit. Mais il y a hélas, un autre mode de mise en jeu de cette singularité si cher à nos personnes. Celle qui se met en œuvre dans une rage silencieuse, où l'intérieur se consume et se vide. Où tout s'efface pour ne laisser visible que l'ultime objectif : celui de devenir différent, unique, originale et si singulier. Tout les domaines sont concernés, l'art, la littérature, le cinéma, la musique, la politique, la mode et même la pensée... Dans cet article, je vais analyser les deux dynamiques qui sont le plus souvent mis en œuvre : l'une qui préserve la condition humaine, et l'autre qui brûle tout sur son passage.

Chacun de nous aime être singulier, nous aimons appartenir à un groupe d'amis au sein du quel nous nous sentons solidaire est unis. Mais en même temps, chacun de nous met tout en œuvre pour apparaître différent. En réalité nous le sommes déjà par notre corps, par nos empreintes digitales, par notre voix, et jusqu'à notre iris. Certains scientifiques pensent même que nous avons une empreinte au niveau de notre langue constitué par nos papilles. Ceci concerne notre corps, mais qu'en est il de notre esprit ? De notre manière de penser et de parler, de notre manière de réagir et d'interagir avec nous mêmes d'une part, et avec les autres surtout.

J'ai souvent rencontré dans bien de familles marocaines dite traditionnelle, un ou plusieurs enfants ne parlant qu'en français !! vous imaginez le décalage ? Et si seulement tout le monde parlait cette langue au sein de la maison ? Est ce là un trait distinctif de la personnalité ? Où s'agit il de tout autre chose ? Je connais beaucoup de personnes ayant réussit de grandes études, et réalisé d'excellentes carrières mais auprès de qui ni femme, ni enfants ne trouvent de répit. Toutes ses personnes s'interrogent : « d'où vient le problème ? ».

La différence par le corps et l'apparence est une chose facile à réaliser. Il suffit d'avoir un peu d'imagination et le tour est joué. Les adolescents aiment souvent s'habiller de manière bizarre voire quelque fois provocatrice. Cela choque les parents et laisse les passants stupéfaits. Sans plus. Mais la véritable différenciation se fait ailleurs, elle obéit à un algorithme puissant et redoutable qui pourrait s'énoncer de la manière suivante : « tu seras différent dans ta manière de penser, tes idées te feront faire des réalisations différentes, originales qui te rendront bien distingué vis à vis de tout les autres ». Là, la donne devient différente, la différenciation ne se joue plus uniquement au niveau de l'apparence, car quelqu'un peut nous imiter. Mais elle se place maintenant au niveau des idées qui devront ensuite devenir des réalisations. C'est à ce niveau là que l'affaire se complique. Car, pour créer par l'esprit, il faut d'abord être bien formé, il faut avoir de la bouteille, n'est ce pas. L'esprit exige qu'on lui laisse du temps pour se bonifier. Mais, il y a d'autres forces qui vont maintenant entrer en jeu pour propulser ou faire imploser ce processus de différenciation. Il y a le désir et la rage, il y a les bonnes et les mauvaises intentions qui vont alimenter ce processus en énergie saine ou malsaine... C'est à ce niveau là qu'il y a tout les risque.

Vous êtes ici : Home Blog Couple & Enfants Être singulier, oui mais quel risque...