Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi Brynden Trawick Womens Jersey

Le référentiel est son impact sur la structuration de l'enfant

Quand elle eut terminé de dessiner, elle nous montra ce qu'elle réalisa :  il y avait des dunes, un chameau, des palmiers, un personnage perché sur une hauteur et une inscription en arabe : (je traduis) je t'aime père d' al kecem 'ohiboka abou al kacem. Je leur avait demandé s'ils avaient quelqu'un de la famille qui s'appelait ainsi, on me dit que non. J'ai demandé à la petite fille si elle connaissait quelqu'un de ce nom. Elle me répondit : « Non, c'est juste que j'aime ce nom... ». Quand je lui avait demandé que faisait ce personnage perché là haut sur son dessin ? Elle me répondit : « c'est un muezzin qui fait l'appel à la prière pour n'embêter personne ». en disant cela, elle regardait vers son père d'un air triste. Quand je lui ai posé la question : « Pourquoi tu ne veux plus parler ?, cela peux entraver ta scolarité et peux nuire à l'équilibre de ta personnalité ? ». Elle me répondit : « Je ne suis pas heureuse, on parle quand on est heureux, n'est ce pas ? ». Je continuais d'interroger : « Qu'est ce qui te rend triste ? ». A ce moment là, elle me dit en regardant sa mère : « Ma maman est trop triste au fond d'elle, elle ne parle jamais de ce qui lui fait de la peine... ».J'ai appris par la suite, que les parents de la maman s'était opposé à leur mariage, et que depuis les familles ne se voyaient plus. La petite famille n'avait de lien qu'avec les amis et la belle famille en France. Terrible rupture généalogique et filiale. J'ai réinterrogé encore la petite prodige en esprit : « Te sens-tu musulmane, laïc ou autre chose ? ». Elle me répondit : « je ne sais pas, je ne veux pas faire de la peine à personne » Terrible culpabilité qu'elle avait là, que de poids harassant et que de questions lourdes  à porter pour une si frêle enfant... Là, les parents s'étaient mis autour d'elle, à lui dire plein de mots doux et gentille. Mais ce vide symbolique ainsi créée n'avait il pas déjà accompli son œuvre et tailler au fond de cet enfant de terribles entailles ? Les parents ne doivent ils pas être des vecteurs pour pointer la direction qui leurs semble être la bonne ? Là dans cette famille, la peur de se concurrencer l'un l'autre les a empêcher de guider leur enfant à développer un choix. Il ne faut jamais oublier, qu'aucune société ne peut exister sans un référentiel symbolique. Les sociétés industrialisées hautement capitalisées se sont depuis longtemps structuré autour de l'esthétique, de la force et du savoir. Ce référentiel est traité par la plupart des films d'actions et de supers héros à grand succès. On s'aperçoit rapidement de la place faite au savoir scientifique et technologique. On perçoit facilement le bien et le mal et le combat acharné qu'ils se livrent. Et en final, il y a toujours la famille et l'amour qui finissent par l'emporter après moult périples. Si depuis peu certains intellectuels français, profondément laïcs appellent à la réintroduction de l'enseignement de la morale dans le cursus scolaire des enfants. C'est qu'il y a bien une raison ? C'est d'essayer de structurer l'espace démocratique, où se mêle libertés et bien souvent  violences et barbarismes. Quand certains penseurs dont Alain Minc sortent de leurs réserves de penseurs, pour se prononcer et prendre position vis à vis de certains faits dont la peine de mort. Cela est salvateur car ils permettent (ces véritables intellectuels) aux autres, aux plus jeunes de connaître leurs positions. Cela n'entraîne pas toujours une adhésion, et c'est tant mieux car on serait dans une certaine pensée totalitaire. Mais cela amène surtout l'autre à se positionner lui aussi. Prendre position n'est pas une chose facile, cela nécessite du courage et de la modestie. Où il est impératif de revoir ses positions pour les faire jouer le plus vrai possible selon le contexte et le temps. C'est de ce fait, que j'ai choisi d'énoncer depuis que je travailles avec les médias, clairement ma position en tant qu'intellectuel arabo-musulman-amazigh trempé dans l'humanisme universel gréco-latin. Vous, vous posez certainement la question du devenir de cette jeune fille de 12 ans et son mutisme scolaire. Figurez vous, qu'en partant de mon bureau, je lui ai murmuré à l'oreille : « Tu sais, Abou al kacem, c'est un des surnoms du prophète Mahommed... fais de cet amour quelque chose de beau et de majestueux et fais en profiter le monde entier ». J'ai appris par la suite que tout allait bien. Elle mène actuellement une grande carrière internationale.

 Eric Fisher Womens Jersey
Vous êtes ici : Home Blog Couple & Enfants Le référentiel est son impact sur la structuration de l'enfant